Rapport d'activité 2012

Rédigé par lb

Le Conseil d’Administration

  • s’est réuni les 16 février, le 11 mai, 3 octobre et 15 novembre 2012,

  • a, le 3 octobre 2012, élu Président à l'unanimité Monsieur Laurent Breyton, en remplacement de Monsieur Bernard Courtois, démissionnaire pour raisons de santé, qui a concomitamment été élu Président d'Honneur à l'unanimité,

  • a décidé de reporter à mai 2014 la prochaine assemblée générale, comme le prévoient les statuts,

  • a maintenu à 20 € le montant de la cotisation pour 2013.

 

L'équipe dirigeante à procédé aux opérations suivantes :

 

  • modernisation du site web de l'association,

  • souscription d'un nouveau contrat d'assurance de Responsablité Civile, plus avantageux,

  • placement de la trésorerie de l'association.

 

Relations avec le service auto/train

Outre des contacts autant que de besoin sur des questions diverses et une première rendez-vous pour faire connaissance avec la nouvelle responsable du service auto/train, Madame Nathalie Courtrot le 11 octobre 2012, deux réunions techniques se sont tenues, les 11 mai et 9 novembre, entre les responsables du service auto/train et le Conseil de l’association. Elles ont mis en relief :

  • des points positifs

    • Hausse du trafic professionnel et du taux de remplissage global

    • Grande satisfaction de la clientèle

    • Création d'une offre auto/train liée à idTGV

    • Succès des ventes promotionnelles

    • Plan de maintenance/mise à niveau du parc porte-auto

  • des améliorations en cours d’étude, notamment :

    • Création de packages associant transport des passagers et du véhicule

    • Nouvelles campagnes de communication sur Internet et presse

    • Discussions avec les chemins de fer Néerlandais

  • des éléments défavorables

    • Stagnation du trafic global

    • Prix en hausse

    • Diminution des fréquences en basse saison

    • Sur les pages web de la SNCF, présence insuffisante de l'offre auto/train surtout par rapport à celle de la location de voitures avec Avis.

    • en raison de ce qui précède, maintien de résultats déficitaires du service auto/train qui limitent ses possibilités de développement, telles que des essais de reprise des liaisons partiellement ou totalement fermées ces dernières années (on a dû renoncer à ouvrir la liaison Paris-Briançon pour les vacances d’hiver 2011/2012 parce qu’il eut fallu substituer à des wagons voyageurs des plateformes porte-autos qui génèrent moins de recette)

 

 

 

Actions menées par l’association

  • Attention r/appelée sur les avantages de l’auto/train par courrier, à divers destinataires :

     

    • Président de l'Assemblée Nationale et les parlementaires nous soutenant, le 26 janvier 2012

    • Président de l'UNAF, le 26 janvier 2012

    • La Vie du Rail, le 6 février 2012, qui a donné lieu à un encart dans le numéro 3352 du 29 février 2012

    • Délégué interministériel à la sécurité routière, Ministre des Transports et le Président du CESE, le 16 février 2012.

    • Président de l'UMP, le 24 février 2012

    • Candidats à l’élection présidentielle, le 27 février 2012, une seule réponse, de François Hollande

    • Ministre de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, le 28 février 2012

    • Maires des villes des liaisons Province-Province rétablies, le 15 juin 2012

    • Nouveau Ministre des transports, le 5 juillet 2012

    • Députés nouvellement élus (245), le 5 juillet 2012

    • Députés réélus qui nous soutiennent, le 5 juillet 2012

    • Président de la République, le 23 octobre 2012, lui rappelant ses promesses de candidat.

 

  • Participation de Laurent Breyton aux 2es rencontres parlementaires sur la croissance verte le 27 novembre 2012.
     

  • Participation de Marie-Rose Bernazzani aux 19ème rencontres parlementaires sur les Transports sur le thème : "Transports ; transition écologique et développement économique", le 12 décembre 2012.
     

  • Participation de Laurent Breyton à la Conférence parlementaire sur les Transports  :

    " L’Europe des transports. Quelles conséquences pour le secteur en France ?", le 13 décembre 2012 et a eu des échanges intéressants avec le Vice-Président de la Commission Transports de l'UE et une responsable Communications de RFF.
     

  • Contacts étroits avec la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers de Transport). Participation de Madame Bernazzani, secrétaire générale de l’association, au conseil national et à l’assemblée nationale de la FNAUT.

 

Les relations de l’association avec les responsables du service auto/train de la SCNF d’une part, la FNAUT d’autre part, se développent dans un climat de coopération confiant et constructif. Les réponses des responsables politiques à nos sollicitations sont empreintes de sympathie, mais ne se traduisent par aucune mesure concrètes. Il est regrettable que le transport par rail des voitures particulières – facteur de sécurité, d’économie et de défense de l’environnement – ne bénéficie pas d’un soutien efficace des responsables Français et Européens du trafic ferroviaire.


Rapport d'activité 2011

Rédigé par mrb

RAPPORT D’ACTIVITE 2011

 

 

Le conseil d’administration

-        s’est réuni les 12 janvier, 14 mars, 11 mai, 2 septembre et 9 décembre 2011

-        a coopté comme administrateur Monsieur Laurent Breyton

-        a fixé au 10 mai 2012 la date de l’assemblée générale

-        a maintenu à 20 € le montant de la cotisation pour 2012

 

Relations avec le service auto/train

Outre des contacts autant que de besoin sur des questions diverses, deux réunions techniques se sont tenues, les 14 mars et 9 décembre, entre les responsables du service auto/train et le conseil de l’association. Elles ont mis en relief :

-        des points positifs

o   l’augmentation du nombre de véhicules confiés au service par les sociétés de location de voitures

o   le succès du nouveau service voiturier qui prend en charge les véhicules du domicile à la gare auto/train et vice versa

o   le développement de partenariats (MACIF, AVIVA, Peugeot)

o   la reprise du transport des voiturettes sans permis

o   la mise en vente du tarif "Flexi Eco"

o   la généralisation de la réservation et du paiement sur Internet    

-        des améliorations en cours d’étude, notamment : 

o   création de liaisons transversales via Paris entre villes desservies au départ de Paris (ex. Lyon-Bordeaux)

o   rétablissement en basse saison d’une desserte sur Biarritz

o   transport de véhicules par camion entre Londres et Paris-Bercy, puis acheminement  par auto/train vers le sud-est ou le sud-ouest                                              

-        des éléments défavorables

o   faiblesse du trafic – 30 % du total annuel – sur les 8 mois d’octobre à mai

o   forte augmentation des péages acquittés par le service auto/train à Réseau Ferré de France (afin d’amortir la dette considérable de la SNCF transférée à RFF lors de sa création)

o   en raison de ce qui précède, maintien de résultats déficitaires du service auto/train qui limitent ses possibilités de développement, telles que des essais de reprise des liaisons partiellement ou totalement fermées ces dernières années (on a dû renoncer à ouvrir la liaison Paris-Briançon pour les vacances d’hiver 2011/2012 parce qu’il eut fallu substituer à des wagons voyageurs des plateformes porte-autos qui génèrent moins de recette)

 

 

…/…

 

 

 

Actions menées par l’association

-        Attention appelée sur les avantages de l’auto/train par courrier, à divers destinataires :

o   Fédération française des assurances

o   Sécurité routière

o   Ligue contre la violence routière

o   Fédération française des motards en colère

o   Organisateurs de vacances

o   Grande presse quotidienne, la Vie du Rail, bulletins d’associations de retraités

o   Présidents des chambres de commerce

o   Président du Conseil Economique, Social et Environnemental

o   Présidents des Régions administratives où des gares auto/train ont été fermées (pour veiller à ce qu’elles restent en l’état dans la perspective d’une éventuelle réouverture)

-        Prises de contact, afin d’obtenir l’accès des véhicules de tourisme aux autoroutes ferroviaires actuelles (Luxembourg-Perpignan et la traversée alpine Aiton-Orbassano) et futures, avec :

o   Madame la ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

o   Le Directeur des transports du dit ministère

o   Le Directeur général délégué Stratégie et Finances SNCF

o   M. Mariton, rapporteur des problèmes de transport à l’Assemblée Nationale (notre association a participé aux rencontres parlementaires sur les transports organisées par M. Mariton le 8 décembre 2011)    

-        Contacts étroits avec la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers de Transport). Participation de Madame Bernazzani, secrétaire générale de l’association, au conseil national et à l’assemblée nationale de la FNAUT.

-        Nouveau site Internet (www.autaut.fr)

 

Les relations de l’association avec les responsables du service auto/train d’une part, la FNAUT d’autre part, se développent dans un climat de coopération confiant et constructif. En revanche il est regrettable que le transport par rail des véhicules de tourisme  – facteur de sécurité, d’économie et de défense de l’environnement- ne bénéficie pas d’un soutien affirmé des responsables français et européens du trafic ferroviaire.  

 


Cher l'auto/train? Lisez notre étude comparative.

Rédigé par mrb

 

ETUDE COMPARATIVE AUTO/TRAIN – ROUTE            Tarifs Eté 2011

 

1er Cas :  Couple,  2 personnes de plus de 60 ans disposant chacune d’une carte Senior  - 

   Train 1ère classe TGV ou Lunea  -    Voyage en juin avec un véhicule de 7CV fiscaux

TRAJET

DISTANCE

AUTO/TRAIN

ROUTE

km

Véhicule

Voyageurs

Total (€)

Véhicule

Péages

Total (€)

Paris-Avignon°

690

154

116

270

266

49

315

Paris-Biarritz°

780

158

112,2

270,2

300

55

355

Paris-Bordeaux°

585

138

98

236

225

52

277

Paris-Briançon* 

685

156

159,6

315,6

264

41

305

Paris-Marseille°

775

167

116

283

298

54

352

Paris-Narbonne°

790

167

125

292

304

44

348

Paris-Nice°

950

181

132

313

366

71

437

 

      ° TGV        * Train de nuit Lunea – couchettes

 

 


 

2ème Cas :  Famille constituée de 2 adultes et 2 enfants (3 et 8 ans) - Train 2éme classe TGV ou Lunea

                    Voyage en juillet / août avec un véhicule de 8 CV fiscaux

 

 

TRAJET

DISTANCE

AUTO/TRAIN

ROUTE

km

Véhicule

Voyageurs

Total (€)

Véhicule

Péages

Total (€)

Paris-Avignon°

690

189

156,4

345,4

281

49

330

Paris-Biarritz°

780

194

114,8

308,8

317

55

372

Paris-Bordeaux°

585

170

112,5

282,5

238

52

290

Paris-Briançon *

685

192

171,3

363,3

279

41

320

Paris-Marseille°

775

206

135

341

315

54

369

Paris-Narbonne°

790

206

145

351

322

44

366

Paris-Nice°

950

223

190

413

387

71

458


      ° TGV        * Train de nuit Lunea - couchettes    

 

Les données des tableaux ci-dessus ont été obtenues comme suit :

-      Par Internet, sur le site Mappy  pour les distances kilométriques.

-      Par Internet, sur le site SNCF.com pour les tarifs SNCF, et supposent que les personnes ont effectué leur réservation suffisamment tôt pour bénéficier des meilleures offres. Les tarifs incluant des billets Prem’s, donc moins coûteux, n’ont pas été retenu car ce type de billet est difficile à obtenir et n’est ni échangeable ni remboursable. Les trajets de nuit en couchettes sont repérés par *.

-      en prenant le barème de prix de revient kilométrique au-delà de 20000 km /an, de la notice N° 2041 NOT-K pour remplir la déclaration de revenus 2004, comme base du coût kilométrique d’un trajet par route (péages autoroute compris), soit 0,385 €/km pour un véhicule de 7 CV fiscaux et 0, 407 €/km pour un véhicule de 8 CV fiscaux.

 

Lire la suite de Cher l'auto/train? Lisez notre étude comparative.


Auto-Train, mais aussi moto-train !

Rédigé par lb
On peut aussi transporter son deux ou trois roues en auto-train !

Lire la suite de Auto-Train, mais aussi moto-train !


Rapport d'activité 2010

Rédigé par lb

RAPPORT D'ACTIVITE 2010

En 2010, l’association a consacré la majeure partie de son activité à tenter d’empêcher la suppression de liaisons auto/train ainsi que l’utilisation des gares fermées à d’autres fins que l’auto/train.

Elle a alerté par courrier les personnes et institutions susceptibles d’influer sur les décisions de la Direction de la SNCF contraires au développement de l’auto/train :

-      Le Président de la République

(argument : la suppression de liaisons auto/train risque de compromettre la réalisation de l’un des objectifs du quinquennat : moins de 3000 morts sur les routes)

-      Le Ministre de l’Environnement

(principal argument : la suppression des liaisons va à l’encontre de la loi Grenelle de 2009)

A noter que, depuis la décision de repli de l’auto/train prise par la SNCF, notre association, sur les années 2008,2009 et 2010, a adressé 15 courriers au Ministère de l’Ecologie (5 au Ministre, 7 à ses divers secrétaires d’Etat, 3 à la Direction Générale des Transports) pour lui demander d’intervenir en faveur du maintien du réseau auto/train dans son intégralité.

-      Le Commissaire aux participations de l’Etat

(Argument : il n’est pas admissible que la SNCF mène une politique diamétralement opposée aux dispositions légales de l’Etat, son actionnaire à 100 %)

-      Le Commissaire européen aux transports

(Argument d’ordre économique et environnemental en faveur du ferroutage des véhicules de tourisme)

Le Commissaire actuel, comme ses deux prédécesseurs, a répondu que l’organisation des transports est "un problème commercial" du seul ressort des entreprises de transport …

-      Les Présidents des régions Nord-Pas de Calais, Alsace, Midi-Pyrénées

(objet : veiller au maintien en l’état des gares auto/train fermées en 2009 de Lille-Seclin, Tarbes et Mulhouse)

-      Les députés et sénateurs qui ont manifesté leur soutien  à notre action.

A ceux qui ont posé une question écrite au gouvernement, le secrétaire d’Etat aux transports adresse une réponse-type qui justifie les suppressions de liaisons par le manque de trafic et le déficit qui en résulte, et qui assure que tout est mis en œuvre pour développer l’auto/train …

-      La directrice de SNCF Voyages, Madame Dalibard

Par courrier du 10 juin 2010 nous lui avions exposé le mécontentement des usagers habitant des régions où fonctionnaient naguère des gares auto/train et notre inquiétude quant à la destination des gares fermées. Sur ce point, il nous a été répondu :

"Les espaces libérés par les terminaux dont la fermeture est INELUCTABLE pourront être utilisés pour D’AUTRES PROJETS qui restent à étudier au cas par cas."

"Inéluctable" confirme que l’on s’est résigné à ne pas s’activer pour régénérer les liaisons en déficit de trafic. "D’autres projets" signifie clairement l’intention de faire perdre aux gares fermées leur affectation au service de l’auto/train.

AUTRES ACTIONS DE L’ASSOCIATION

Il est apparu qu’il devenait malaisé de faire valoir auprès du public les mérites d’un service visiblement en perte de vitesse.

Néanmoins, avant l’été, nous avons relancé les 12 principaux quotidiens de Paris et de province afin qu’ils rappellent à leur lectorat partant en vacances les avantages de l’auto/train (notamment par rapport à la location).

La "Vie du Rail" et deux bulletins de fédérations de retraités ont publié des articles sur l’auto/train.

Par ailleurs, notre association a cherché à se rapprocher d’autres associations :

-        France Nature Environnement

-        Agir pour l’Environnement

-        Fédération des Motards en Colère

 

OBLIGATIONS STATUTAIRES & RELATIONS SNCF

L’association a réuni son conseil les 2 février, 30 mars, 27 mai, 16 juillet, 27 septembre et 12 novembre 2010.

Une assemblée générale ordinaire a eu lieu le 30 mars.

Deux réunions de travail avec la Direction de l’auto/train se sont tenues les 15 avril et 15 novembre 2010.

 

  INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES.

-        La liaison entre Paris-Lyon-Avignon-Marseille-Toulon-Fréjus-Nice représentait 70,7 % du trafic auto/train au cours des neuf premiers mois de 2010.
Le reste se partageait entre :
      Paris-Bordeaux-Biarritz                        12,3 %
      Paris-Narbonne                                    9,3 %
      Paris-Brive                                           5,3 %
      Paris-Briançon                                     0,8 %
      Metz-Strasbourg vers Nantes-Auray      0,5 %
      Bordeaux et Nantes vers Strasbourg      1,1 %
L’activité des gares de Metz et de Strasbourg est retombée à un très faible niveau (en moyenne une voiture par jour à Metz et 2 à Strasbourg) ce qui justifie aux yeux de la SNCF la fermeture de ces gares. Mais il convient de souligner que les liaisons les plus actives de Metz et Strasbourg vers le sud avaient été supprimées fin 2009 sans que l’on ait cherché à les animer davantage par des actions de promotion en direction des populations d’Alsace, de Lorraine et surtout de l’ouest de l’Allemagne et du Benelux. Nous attribuons de même à la passivité commerciale la fermeture de la gare de Lille-Seclin, qui aurait dû bénéficier de la clientèle des vacanciers belges et néerlandais séjournant sur les côtes méditerranéennes, à condition de s’en occuper.

Le développement de notre association se mesure à sa capacité de proposition et à son audience mais aussi à l'augmentation du nombre de ses adhérents. Amis lecteurs rejoignez-nous!


Lire la suite de Rapport d'activité 2010