Rapport d'activité 2019

Le Conseil d’Administration

- s’est réuni les 17 janvier, 21 février, 16 avril, 28 mai, 10 septembre, 26 novembre et 11 décembre 2019. Ces fréquences exceptionnelles sont dues à la décision de la SNCF de procéder la fermeture totale de l’auto-train à la fin de l’année 2019.

- a coopté Madame Emmanuelle de LESTAPIS au Conseil d’Administration.

a procédé à la désignation de Monsieur Jean GOZE comme Vice-Président du bureau de l’association, en remplacement de Monsieur CATHERINE, décédé.

- a procédé à la vérification des comptes de l’exercice 2018.

- a maintenu à 24 € le montant de la cotisation pour 2020.

- a déploré le décès de son président d’honneur Bernard COURTOIS en décembre.

L'équipe dirigeante a procédé aux opérations suivantes :

- actualisation avec tarifs 2019 de la comparaison rail-route pour 9 liaisons auto/train.

- communication vers les adhérents sur les promotions auto/train.

- mise à jour du site web autaut.fr

 

Relations avec le service auto/train

Pour protester contre la décision de fermeture totale de l’auto/train, l’association a annulé sa participation à la réunion prévue le 16 avril. Une dernière réunion s’est tenue le 8 octobre 2019 entre les responsables du service auto/train (Messieurs Sylvain Labesse et Kévin Meridi) et le Conseil de l’association.

Cette réunion n’a produit aucun résultat, si ce n’est l’affichage du total mépris pour leur clientèle des responsables du service auto/train.

Actions menées par l’association

- Très nombreuses interventions pour tenter de contrecarrer la disparition annoncée du service auto-train :

  • rendez-vous avec Karima DELLI, députée européenne le 18 janvier

  • Lettres : À différentes personnalités, aux nouveaux ministres, à de très nombreux parlementaires, aux présidents des régions affectées, aux maires des villes concernées, aux candidats têtes de listes aux élections européennes, au nouveau Président de la SNCF, à la concurrence

  • Soutien à une pétition en ligne demandant la réouverture des liaisons supprimé

  • Communication et participation de Martin Ludwig à la conférence du collectif européen "Back on Track" à Hambourg en octobre

  • publication d’un communiqué de presse en décembre


Ces interventions ont suscité nombre de réponses positives et de soutiens (cf communiqué de presse), et notamment l’adoption d’un vœu de maintien de l’auto-train en conseil de Paris, néanmoins les positions tant de la SNCF que du ministère au plus haut niveau ne sont guère encourageantes. Notre combat se poursuivra en 2020.

- Interventions de Madame Marie-Rose Bernazzani en faveur de clients en litige avec la SNCF

- Participation de Madame Marie-Rose Bernazzani à la séance des questions au gouvernement au Sénat sur la question des trains de nuit et de l’auto-train en novembre
au collectif « Oui aux trains de nuits » en octobre

- Publication d’un article à l’initiative de Philippe David dans La Vie du Rail le 22 mars

- Publication d’un article dans le n°52 de la revue "Courrier des Retraités" de l’UFR (Union Française des Retraités)

- Distribution de tracts en gare de Bercy le 14 juin et au cours de l’été, et envoi dans les terminaux

- Plusieurs interventions d’adhérents après de la SNCF

- Nombreuses interventions de Madame Marie-Rose Bernazzani sur le forum « Espace Questions/Réponses SNCF »

-  Contacts étroits avec la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers de Transport). Participation de Madame Marie-Rose Bernazzani, secrétaire générale de l’association, au conseil national, à la réunion du réseau Intercités-Auto/train et à l’assemblée générale de la FNAUT, ainsi qu’à des actions ponctuelles de défense des trains de nuit et auto/trains européens. Les relations de l’association avec les responsables de la FNAUT se développent dans un climat de coopération confiant et constructif.

Communiqué de presse du 2 décembre 2019

 

Communiqué de presse du 2 décembre 2019

 

Paris-Bercy le 15 décembre 2019: arrivée du dernier auto-train de la SNCF

 

Alors que le dernier auto/train français arrivera à Paris-Bercy le 15 décembre prochain, l’Association des Usagers du Transport Auto Train, AUTAUT, qui œuvre depuis près de vingt ans pour la défense de ce moyen de transport public respectueux de l’environnement, multimodal et favorable à la sécurité routière, dénonce avec vigueur le  comportement :

- anti-écologique

- anti-familles

- anti-senior

- anti-motard

- propice aux accidents de la route

du gouvernement et de la majorité parlementaire qui a adopté la loi LOM en rejetant les projets d’amendements et autres interventions favorables au maintien de l'auto train et visant à contrecarrer le néfaste projet d’extinction de ce service par la direction de la SNCF.

 

Malgré cette défaite de l’intelligence, AUTAUT remercie les nombreux parlementaires et les élus locaux de tous bords qui nous ont soutenus dans notre combat, et particulièrement  les Sénateurs Assassi, Laurent, Gontard (Groupe Communiste, Républicain Citoyen et Écologiste), Retailleau, Mandelli, Lamure, Lanfranchi-Dorgal, Micouleau, Morhet-Richaud, Lavarde et Brisson (Les Républicains), Costes et Delattre (Rassemblement Démocratique et Social Européen), Filleul (Groupe Socialiste et Républicain), Bignon (Les Indépendants), Luche et Longeot ( Union Centriste),  les Députés Falorni  (Groupe Libertés et Territoires), Gayte, Giraud, Muschotti (La république en marche), Prud’homme (La France Insoumise), Saddier (Les Républicains) et Dupont-Aignan, la députée Européenne Karima Deli  (Europe Ecologie les Verts),  le Conseil de Paris, ainsi que la Convergence Nationale Rail et son président Le Reste,  la FNAUT et son vice-président Lenoir, les collectifs « Oui au train de nuit » et « Back on Track »

ainsi que les milliers de signataires de notre pétition en ligne.

 

Nous poursuivrons notre combat pour la renaissance de l'auto-train, contre la SNCF et son service Hiflow (ex Expedicar) de transport routier de véhicules par camion ou chauffeur amateur qui ne saurait en aucun cas se substituer à l’auto-train.

 

 

Contact Presse : Laurent BREYTON, Président d’AUTAUT, tél. +33 6 72 14 60 18

 

COMPARATIF RAIL ROUTE 2019

 1er Cas: Couple, 2 personnes de plus de 60 ans disposant chacune d’une carte Senior+  Voyage en juin avec un véhicule de 7 CV fiscaux au Tarif Loisir Eco pour le véhicule et Train 1ère classe TGV pour les voyageurs

TRAJET

KM

 

AUTO/TRAIN

 

ROUTE

 

 

 

Véhi-

cule

 

Voya-

geurs

(€)

Total

 

(€)

 

Carb. +

Péages

(€)

Coût

réel

(€)

Paris-Avignon

690

 

167

102

269

 

158

342

Paris-Marseille

775

 

183

102

285

 

175

381

Paris-Toulon

838

 

189

  106
295 

193

415

Paris-Fréjus/St Raphaël

874

 

192

114

306

 

202

432

Paris-Nice

930

 

198

114

312

 

217

461




















2ième Cas:
 Famille constituée de 2 adultes et 2 enfants (3 et 8 ans) voyageant au tarif OuiGo. Voyage en juillet/août avec un véhicule de 8 CV fiscaux au Tarif Loisir Eco pour le véhicule et TGV 2éme classe pour les passagers 

TRAJET

KM

 

AUTO/TRAIN

 

ROUTE

 

 

 

Véhi-

cule

 

Voya-

geurs

(€)

Total

 

(€)

 

Carb. +

Péages

(€)

Coût

réel

(€)

Paris-Avignon

690

 

187

 54

241

 

188

342

Paris-Marseille

775

 

203

54

257

 

210

381

Paris-Toulon

838

 

209

66

275 

230

415

Paris-Fréjus/St Raphaël

874

 

212

86

298

 

241

432

Paris-Nice

930

 

218

86

304

 

258

461



















Les données des tableaux ci-dessus ont été obtenues comme suit :

  • Par Internet, sur le site Mappy pour les distances kilométriques, le coût du carburant et des péages.
  • Par Internet, sur le site  voyages-sncf.com pour les tarifs SNCF, et supposent que les personnes ont effectué leur réservation suffisamment tôt pour bénéficier du tarif Eco pour le véhicule et de la réduction maximale de leur carte pour les passagers. Les tarifs  OUIGO, donc moins coûteux, ont été retenu pour le 2eme cas, famille. 
  • Pour le coût réel, par l’application du barème kilométrique pour frais réels de l’IRPP 2017, 0,401€/km pour le véhicule, additionné des péages.

 

Rapport d'activité 2018

L’Assemblée Générale ordinaire

- s’est tenue le 10 avril 2018

- a approuvé les comptes-rendus d’activité 2016 et 2017 et le plan d’action 2018

- a approuvé les rapports financiers 2016 et 2017 et le budget prévisionnel 2018 maintenant la cotisation inchangée

- a élu le Conseil d’Administration : Mesdames Marie-Rose BERNAZZANI & Marianne DELRANC, Messieurs Laurent BREYTON, Jean CATHERINE, Bernard COURTOIS, Philippe DAVID, Jean GOZE & Martin LUDWIG.

Le Conseil d’Administration

- s’est réuni les 6 février, 15 mai et 20 septembre 2018,

- a élu le bureau de l’association : Président : Laurent BREYTON, Président délégué : Jean CATHERINE, Secrétaire Générale & trésorière : Marie-Rose BERNAZZANI,

- a procédé à la vérification des comptes de l’exercice 2018,

- a maintenu à 24 € le montant de la cotisation pour 2019.

L'équipe dirigeante a procédé aux opérations suivantes :

- actualisation avec tarifs 2018 de la comparaison rail-route pour 9 liaisons auto/train

- communication vers les adhérents sur les promotions Auto/train

- soutien à la pétition de Madame AZNAREZ

- mise à jour du site web autaut.fr

Relations avec le Service auto/train

Outre des contacts autant que de besoin sur des questions diverses avec Messieurs Sylvain Labesse, et Kevin Meridi deux réunions techniques se sont tenues, les 10 avril et 23 octobre 2018 entre les responsables du service auto/train et le Conseil de l’association. Elles ont mis en relief uniquement des points négatifs :

- Maintien de nos protestations contre la suppression des dessertes 10 décembre 2017, nonobstant l’ouverture temporaire de la desserte de Perpignan.

- Maintien, en dépit de nos fortes protestations, de l’offre « cannibale » de transport d’automobiles par la route, Expedicar, soit avec un chauffeur amateur (type Blablacar) ou professionnel , soit par camion.

- Diminution du trafic global et nombreuses suppressions de liaisons

- Prix toujours trop élevés

- Diminution des fréquences en basse saison

- Présence commerciale très insuffisante sur le site web le la SNCF. 

Actions menées par l'association

- Très nombreuses interventions pour tenter de contrecarrer les fermetures de 7 liaisons :

  • Lettres : A différentes personnalités, à différents ministres, à de très nombreux parlementaires, aux présidents des régions affectées au maires des villes concernées

  • Soutien à une pétition en ligne demandant la ré-ouverure des liaisons supprimé

  • rendez vous avec Pacôme Rupin, député de la 7ème circonscription de Paris, le 20 février

  • rendez vous avec Julien Dehornoy, directeur- adjoint du cabinet de Mme Borne, le 21 mars, suivi d’un entretien téléphonique le 6 novembre.

Ces interventions ont suscité nombre de réponses positives et de soutiens, néanmoins les positions tant de la SNCF que du ministère au plus haut niveau ne sont guère encourageantes. Notre combat se poursuivra en 2019.

- Nombreuses interventions de Madame Marie-Rose Bernazzani en faveur de clients en litige avec la SNCF

- Participation de Madame Marie-Rose Bernazzani

  • à la réunion "Trains de nuit européens" au Parlement Européen à Bruxelles le 30 janvier

  • aux vœux de la députée du 12ème L. Avia

  • aux 25e rencontres parlementaires sur les Transports

Publication d’un article de Jean Macé dans La Vie du Rail en juillet et d’un billet dénonçant la fermeture de 7 dessertes sur 12 en novembre.

- Distribution de tracts en gare de Bercy

- Nombreuses interventions de Monsieur Jean-Marie CADIOU après de la SNCF

- Nombreuses interventions de Madame Marie-Rose Bernazzani sur le forum « Espace Questions/Réponses SNCF »

Contacts étroits avec la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers de Transport). Participation de Madame Marie-Rose Bernazzani, secrétaire générale de l’association, au conseil national, à la réunion du réseau Intercités-Auto/train et à l’assemblée générale de la FNAUT, ainsi qu’à des actions ponctuelles de défense des trains de nuit et auto/trains européens Les relations de l’association avec les responsables de la FNAUT se développent dans un climat de coopération confiant et constructif.



Comparaison Rail-Route 2018

 1er Cas: Couple, 2 personnes de plus de 60 ans disposant chacune d’une carte Senior+  Voyage en juin avec un véhicule de 7 CV fiscaux au Tarif Loisir Eco pour le véhicule et Train 1ère classe TGV pour les voyageurs

TRAJET

KM

 

AUTO/TRAIN

 

ROUTE

 

 

 

Véhi-

cule

 

Voya-

geurs

(€)

Total

 

(€)

 

Carb. +

Péages

(€)

Coût

réel

(€)

Paris-Avignon

690

 

164

84

248

 

150

341

Paris-Marseille

775

 

179

86

265

 

167

380

Paris-Toulon

838

 

185

95

280 

184

414

Paris-Fréjus/St Raphaël

874

 

189

106

295

 

192

431

Paris-Nice

930

 

194

106

300

 

206

460

Paris-Perpignan

851

 

194

90

284

 

176

398




2ième Cas:
 Famille constituée de 2 adultes et 2 enfants (3 et 8 ans) disposant d’une carte Enfant+ pour l'enfant de 8 ans, forfait bambin pour celui de 3 ans
Voyage en juillet/août avec un véhicule de 8 CV fiscaux au Tarif Loisir Eco pour le véhicule et TGV 2éme classe pour les passagers 

TRAJET

KM

 

AUTO/TRAIN

 

ROUTE

 

 

 

Véhi-

cule

 

Voya-

geurs

(€)

Total

 

(€)

 

Carb. +

Péages

(€)

Coût

réel

(€)

Paris-Avignon

690

 

179

110

289

 

155

341

Paris-Marseille

775

 

194

107

301

 

174

380

Paris-Toulon

838

 

200

109

309 

191

414

Paris-Fréjus/St Raphaël

874

 

204

129

333

 

199

431

Paris-Nice

930

 

209

120

329

 

214

460

Paris-Perpignan

851

 

209

110

319

 

183

398


Les données des tableaux ci-dessus ont été obtenues comme suit :

  • Par Internet, sur le site Mappy pour les distances kilométriques, le coût du carburant et des péages.
  • Par Internet, sur le site SNCF.com pour les tarifs SNCF, et supposent que les personnes ont effectué leur réservation suffisamment tôt pour bénéficier du tarif Loisir éco pour le véhicule et de la réduction maximale de leur carte pour les passagers. Les tarifs incluant des billets Prem’s ou OUIGO, donc moins coûteux, n’ont pas été retenu car ce type de billet n’est ni échangeable ni remboursable. 
  • Pour le coût réel, par l’application du barème kilométrique pour frais réels de l’IRPP 2017, 0,401€/km pour le véhicule, additionné des péages.

/mai  

page 1 sur 4 suivante »