Comparaison Rail-Route 2018

 1er Cas: Couple, 2 personnes de plus de 60 ans disposant chacune d’une carte Senior+  Voyage en juin avec un véhicule de 7 CV fiscaux au Tarif Loisir Eco pour le véhicule et Train 1ère classe TGV pour les voyageurs

TRAJET

KM

 

AUTO/TRAIN

 

ROUTE

 

 

 

Véhi-

cule

 

Voya-

geurs

(€)

Total

 

(€)

 

Carb. +

Péages

(€)

Coût

réel

(€)

Paris-Avignon

690

 

164

84

248

 

150

341

Paris-Marseille

775

 

179

86

265

 

167

380

Paris-Toulon

838

 

185

95

280 

184

414

Paris-Fréjus/St Raphaël

874

 

189

106

295

 

192

431

Paris-Nice

930

 

194

106

300

 

206

460

Paris-Perpignan

851

 

194

90

284

 

176

398




2ième Cas:
 Famille constituée de 2 adultes et 2 enfants (3 et 8 ans) disposant d’une carte Enfant+ pour l'enfant de 8 ans, forfait bambin pour celui de 3 ans
Voyage en juillet/août avec un véhicule de 8 CV fiscaux au Tarif Loisir Eco pour le véhicule et TGV 2éme classe pour les passagers 

TRAJET

KM

 

AUTO/TRAIN

 

ROUTE

 

 

 

Véhi-

cule

 

Voya-

geurs

(€)

Total

 

(€)

 

Carb. +

Péages

(€)

Coût

réel

(€)

Paris-Avignon

690

 

179

110

289

 

155

341

Paris-Marseille

775

 

194

107

301

 

174

380

Paris-Toulon

838

 

200

109

309 

191

414

Paris-Fréjus/St Raphaël

874

 

204

129

333

 

199

431

Paris-Nice

930

 

209

120

329

 

214

460

Paris-Perpignan

851

 

209

110

319

 

183

398


Les données des tableaux ci-dessus ont été obtenues comme suit :

  • Par Internet, sur le site Mappy pour les distances kilométriques, le coût du carburant et des péages.
  • Par Internet, sur le site SNCF.com pour les tarifs SNCF, et supposent que les personnes ont effectué leur réservation suffisamment tôt pour bénéficier du tarif Loisir éco pour le véhicule et de la réduction maximale de leur carte pour les passagers. Les tarifs incluant des billets Prem’s ou OUIGO, donc moins coûteux, n’ont pas été retenu car ce type de billet n’est ni échangeable ni remboursable. 
  • Pour le coût réel, par l’application du barème kilométrique pour frais réels de l’IRPP 2017, 0,401€/km pour le véhicule, additionné des péages.

/mai  

Rapport d'activité 2017

Le Conseil d’Administration

-    s’est réuni les 24janvier, 31mai, 7 novembre et 14 décembre2017,

-    a décidé de fixer la prochaine assemblée générale au printemps 2018,

-    a procédé à la vérification des comptes de l’exercice 2016,

-    a maintenu à 24 € le montant de la cotisation pour 2018.

L'équipe dirigeante a procédé aux opérations suivantes :

-    actualisation avec tarifs 2017 de la comparaison rail-route pour 9 liaisons Auto/Train

-    communication vers les adhérents sur les promotions Auto/Train

-  sensibilisation aux problèmes de l’Auto/Train des candidats à l’élection présidentielle : seuls N. Artaud, F. Asselineau, J. Cheminade et B. Hamon ont répondu.

-  participation a une enquête marketing qualitative relative au futur site web de l’auto/train de Madame Marie-Rose Bernazzani et de Monsieur Laurent Breyton : l’occasion a été mise à profit pour protester fermement contre le rabattage commercial vers expedicar.com

Relations avec le service auto/train

Outre des contacts autant que de besoin sur des questions diverses avec Monsieur Sylvain Labesse, et Madame Gaëlle Delepaut, ainsi que son successeur MonsieurKévin Meridi, deux réunions techniques se sont tenues, les 27 avril et 18 octobre 2017 entre les responsables du service auto/train et le Conseil de l’association. Elles ont mis en relief uniquement des points négatifs :

- Scandaleuse décision de suppression, sans la moindre concertation /information préalable de 7 des 12 dessertes au 10 décembre 2017

- Maintien, en dépit de nos fortes protestations, de l’offre « cannibale » de transport d’automobiles par la route, Expedicar,soit avec un chauffeur amateur (type Blablacar) ou professionnel, soit par camion.

- Diminution du trafic global et nombreuses suppressions de liaisons

- Prix toujours trop élevés

- Diminution des fréquences en basse saison

- Présence commerciale très insuffisante sur le site web VoyagesSCNF.com 

Actions menées par l’association

- Très nombreuses interventions pour tenter de contrecarrer les fermetures de 7 liaisons :

◦ Lettres : au Président de la République, à différents ministres, à de très nombreux parlementaires, aux présidents des régions affectées aux maires des villes concernées

Soutien à une pétition en ligne demandant la réouverture des liaisons supprimées

   ◦ Communiqué de presse via la FNAUT

Ces interventions ont suscité nombre de réponses positives et de soutiens. Notre combat se poursuivra en 2018.

-  Nombreuses interventions de Madame Marie-Rose Bernazzani en faveur d’usagers en litige avec la SNCF

- Participation de Madame Marie-Rose Bernazzani à la 5ème conférence Transports & Mobilité durable, le 4 décembre, sur le thème : Comment repenser la mobilité de demain pour une approche globale ?

- Publication d’un article de Jean Macé dans La Vie du Rail en juillet et d’un billet dénonçant la fermeture de 7 dessertes sur 12 en décembre.

- Contacts étroits avec la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers de Transport). Participation de Madame Marie-Rose Bernazzani, secrétaire générale de l’association, au conseil national, à la réunion du réseau Intercités-Auto/train et à l’assemblée générale de la FNAUT, ainsi qu’à des actions ponctuelles de défense des trains de nuit et auto/trains européens. Les relations de l’association avec les responsables dela FNAUT se développent dans un climat de coopération confiant et constructif.

Rapport d'activité 2016

L’Assemblée Générale ordinaire

-    s’est tenue le 22 mars 2016

-    a approuvé les comptes-rendus d’activité 2014 et 2015 et le plan d’action 2016

-    a approuvé les rapports financiers 2014 et 2015 et le budget prévisionnel 2016 maintenant la cotisation inchangée

-    a élu le Conseil d’Administration : Madame Marie-Rose BERNAZZANI & Messieurs Laurent BREYTON, Jean CATHERINE, Bernard COURTOIS, Philippe DAVID, Jean GOZE, Martin LUDWIG & Jean MACÉ,

Le Conseil d’Administration

-    s’est réuni les 19 janvier, le 4 avril, le 24 mai, et 18 octobre 2016,

-    a élu le bureau de l’association : Président : Laurent BREYTON, Président délégué : Jean    CATHERINE, Secrétaire Générale & trésorière : Marie-Rose BERNAZZANI,

-    a décidé de fixer la prochaine assemblée générale au printemps 2018,

-    a maintenu à 24 € le montant de la cotisation pour 2017.

L'équipe dirigeante a procédé aux opérations suivantes :

-    actualisation avec tarifs 2016 de la comparaison rail-route pour 9 liaisons auto/train

-    mise à jour du site web de l’association et changement d’abonnement chez OVH au prix divisé par plus de 3

-    gestion administrative, y compris mise à jour auprès de la Préfecture de Police

-    création d’un auto-collant pour la promotion de l’association

Relations avec le service auto/train

Outre des contacts autant que de besoin sur des questions diverses avec Monsieur Sylvain Labesse, et Madame Gaëlle Delepaut, deux réunions techniques se sont tenues, les 22 mars et 18 octobre, entre les responsables du service auto/train et le Conseil de l’association. Elles ont mis en relief :

-    des points positifs

o   Amélioration de la communication, en particulier sur Internet

o   Ouverture anticipée des liaisons Paris <> Biarritz & Brive

o   Satisfaction de la clientèle en hausse

-    des éléments défavorables

o  apparition d’une offre « canibale » de transport d’automobiles par la route, Expedicar, soit avec un chauffeur amateur (type Blablacar) ou professionnel , soit par camion.

o  Diminution du trafic global

o  Prix toujours trop élevés

o  Diminution des fréquences en basse saison

o  Présence commerciale très insuffisante sur le site web VoyagesSCNF.com 

Actions menées par l’association

-  Nombreuses interventions de Madame Marie-Rose Bernazzani en faveur de clients en litige avec la SNCF

Participations aux colloques

o  Le 17 mai 2016 Monsieur Jean Goze a participé au colloque Transport & mobilité durable : une révolution en marche ?

o  Le 25 mai 2016 Madame Marie-Rose Bernazzani a participé au colloque A-t-on les moyens de nos infrastructures de transports terrestres ?

-  Recherche de financements pour la réalisation d’une étude sur les conditions techniques et économiques de réouverture des terminaux Auto/Train fermés en France et en Europe

-  Sollicitation de la MACIF pour qu’elle renouvelle son soutien à l’auto/train

-  Participation de Madame Marie-Rose Bernazzani aux 23e rencontres parlementaires sur les Transports sur le thème : Mobilités Urbaines et Périurbaines le 8  novembre 2016

-  Publication d’un article de Jean Macé dans La Vie du Rail en août

-  Contacts étroits avec la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers de Transport). Participation de Madame Marie-Rose Bernazzani, secrétaire générale de l’association, au conseil national, à la réunion du réseau Intercités-Auto/train et à l’assemblée générale de la FNAUT, ainsi qu’à des actions ponctuelles de défense des trains de nuit et auto/trains européens


Les relations de l’association avec les responsables de la FNAUT se développent dans un climat de coopération confiant et constructif.

En revanche l’apparition de l’offre Expedicar par le service auto/train suscite notre consternation. Par ailleurs, les réponses des responsables politiques à nos sollicitations sont empreintes de sympathie, mais ne se traduisent par aucune mesure concrète.

Il est regrettable que le transport par rail des voitures particulières – facteur de sécurité, d’économie et de défense de l’environnement – et les services – le plus souvent associés – de trains de nuits ne bénéficie pas d’un soutien efficace des responsables Français et Européens du trafic ferroviaire.


Communiqué de presse de la FNAUT: La SNCF supprime 7 gares auto/train sur 12 : la FNAUT demande le maintien des dessertes du Sud-ouest et des Alpes


Après la volonté affichée «… que le car TER soit
meilleur que ce que le train peut faire », la SNCF
annonce maintenant la fermeture de sept
terminaux auto/train sur douze et s’allie à des transporteurs routiers pour acheminer les voitures
des voyageurs qui préfèrent se déplacer en train.

La SNCF prévoit d’abandonner les terminaux de Bordeaux, Biarritz, Brive, Toulouse, Narbonne, Lyon et Briançon pour ne conserver qu’Avignon, Marseille, Toulon, Fréjus-Saint-Raphaël et Nice.

 

Une nouvelle organisation

Les voitures aujourd’hui acheminées par train de nuit seraient conduites par un chauffeur ou transportées par camion. Certaines villes nouvelles pourraient être desservies mais les nouveaux acheminements seraient plus lents ou beaucoup plus chers que par le train.

 

L’auto/train contribue à la protection  de l’environnement et à l’aménagement du territoire

Confortable et sûr pour le voyageur, l’auto/train doit être encouragé car il respecte l’environnement. Il contribue à l’aménagement du territoire grâce aux parcours terminaux permis par la voiture et encourage les séjours de longue durée (pour rentabiliser le transport de la voiture). Dans la nouvelle organisation, le transport des motos, vélos, planches à voile… est exclu, ce qui pénalise les déplacements touristiques. A ce titre, l’abandon de la desserte du Sud-Ouest Atlantique, des Pyrénnées et des Alpes est impensable.

 

Un motif de suppression inadmissible

Certaines dessertes auto/train seraient supprimées pour cause de déficit d’exploitation. Mais quand les autocars OUIBUS qui concurrencent directement le train affichent en 2016 un déficit de 45 M€, la SNCF les maintient ou les développe !

 

La route et le rail : deux poids et deux mesures ! Cette politique malthusienne de désengagement du ferroviaire hors quelques axes à grand trafic, assortie de la volonté de transferts sur route sans amélioration de la performance du système ferroviaire sur les petites lignes, doit être condamnée. La FNAUT demande au gouvernement de fixer clairement ses orientations, de recentrer la SNCF sur son métier de base. Route et rail performant doivent être complémentaires et non concurrents.

Etude comparative du coût auto/train route édition 2017

1er Cas: Couple, 2 personnes de plus de 60 ans disposant chacune d’une carte SeniorVoyage en juin avec un véhicule de 7 CV fiscaux au Tarif Loisir Eco pour le véhicule et Train 1ère classe TGV ou Lunea (*) pour les voyageurs

TRAJET

KM

 

AUTO/TRAIN

 

ROUTE

 

 

 

Véhi-

cule

 

Voya-

geurs

(€)

Total

 

(€)

 

Carb. +

Péages

(€)

Coût

réel

(€)

Paris-Avignon°

690

 

164

94

258

 

133

329

Paris-Biarritz°

780

 

179

118

297

 

159

380

Paris-Bordeaux°

587

 

150

102

252  

124

290

Paris-Briançon*

685

 

176

128

304

 

126

320

Paris-Lyon °

462

 

138

78

216

 

88

219

Paris-Marseille°

775

 

179

94

273

 

148

369

Paris-Narbonne°

790

 

179

94

273

 

143

369

Paris-Nice°

950

 

193

106

299

 

184

449

Paris-Toulouse °

676

 

161

120

281

 

114

306

       ° TGV         * Train de nuit Lunea – couchettes

 

2ième Cas: Famille constituée de 2 adultes et 2 enfants (3 et 8 ans) disposant d’une carte Enfant Voyage en juillet/août avec un véhicule de 8 CV fiscaux au Tarif Loisir Eco pour le véhicule et Train 2éme classe TGV ou Lunea (*) période de pointe pour les voyageurs

TRAJET

KM

 

AUTO/TRAIN

 

ROUTE

 

 

 

Véhi-

cule

 

Voya-

geurs

(€)

Total

 

(€)

 

Carb. +

Péages

(€)

Coût

réel

(€)

Paris-Avignon°

690

 

179

98

277

 

138

329

Paris-Biarritz°

780

 

194

115

309

 

164

380

Paris-Bordeaux°

587

 

165

90

255  

128

290

Paris-Briançon*

685

 

176

141

317

 

131

320

Paris-Lyon °

462

 

153

73

226

 

91

219

Paris-Marseille°

775

 

194

98

292

 

154

369

Paris-Narbonne°

790

 

194

105

299

 

148

366

Paris-Nice°

950

 

208

120

328

 

191

448

Paris-Toulouse °

676

 

176

109

285

 

119

306

     ° TGV et véhicule AGD       * Train de nuit Lunea - couchettes et véhicule de dimensions standard

Les données des tableaux ci-dessus ont été obtenues comme suit :

  • Par Internet, sur le site Mappy pour les distances kilométriques, le coût du carburant et des péages.
  • Par Internet, sur le site SNCF.com pour les tarifs SNCF, et supposent que les personnes ont effectué leur réservation suffisamment tôt pour bénéficier du tarif Loisir éco pour le véhicule et de la réduction maximale de leur carte pour les passagers. Les tarifs incluant des billets Prem’s ou OUIGO, donc moins coûteux, n’ont pas été retenu car ce type de billet n’est ni échangeable ni remboursable. Les trajets de nuit en couchettes sont repérés par *.
  • Pour le coût réel, par l’application du barème kilométrique pour frais réels de l’IRPP 2014, 0,401€/km pour le véhicule, additionné des péages.

page 1 sur 4 suivante »